Meuble support pour bac de 500 litres
Home 
News 
Mes bacs 
Bricolages 
Notes/Articles 
L'ACK: le club 
bacs des amis 
Privé 
Liens 
Me contacter 

 

 Voila le premier d'une série d'articles sur la réalisation de mon nouvel aquarium dans lequel je décris la réalisation du meuble support. Je ne donne volontairement aucunes cotes, pour la simple raison qu'il s'agit d'un meuble sur mesure et qu'il serait aisé de l'adapter à ses propres mesures. Après reflexion, j'ai décidé de construire ce meuble autoporteur en contreplaqué marine de 25 mm, pour des raisons de solidité et d'esthetique. En effet, ce meuble n'est pas renforcé par l'habituelle structure en tube métallique. J'ai essayé de rendre le meuble le moins massif possible, tout en laissant un maximum de volume disponible pour la partie technique. La particularité de ce meuble, est de pouvoir démonter le cadre avant ainsi que la face avant du bandeau supérieur pour permettre l'accès à l'ensemble du volume en cas de nécéssité. Il intègre également une potence mobile en hauteur , servant de support à la rampe d'éclairage et facilitant elle aussi l'entretien du bacIl m'a fallu environ quatre week-end pour le réaliser pour un coût total d'environ 350 euros

Le bati :

Pour commencer voilà le bois et l'outillage utilisés pour la réalisation du meuble, sachant que la défonceuse et la ponceuse excentrique ne sont pas impérativement nécéssaire. Lors de l'achat du bois, il est souhaitable de comparer les prix de divers fournisseurs et de bien verifier qu'il s'agit bien de contreplaqué marine norme NF-EXTERIEUR CTB-X qui garanti un collage résistant à l'humidité.

L'assemblage des panneaux se fait par vissé-collé. Il faut chanfrainer les trous percés à la moitié de l'épaisseur du contreplaqué soit 12.5 mm du bord. J'ai opté pour des vis à tête fraisée de 4 X 50 mm. Un premier ponçage des panneaux avant assemblage facilitera grandement le vernissage ultérieur. Ne jamais oublier de vérifier tout les équerrages. Personellement j'ai dabord fait un montage " à blanc ", c'est à dire sans collage et en ne vissant que les vis des extrémités, ce qui evite une catastrophe en cas d'erreur...

   

L'étape suivant consiste à monter les deux raidisseurs latéraux. j'ai arrondi les angles visibles de ces éléments en utilisant une fraise quart de rond montée sur la défonceuse, mais toutes les finitions sont envisageables. Si vous ne disposez pas d'une défonceuse, un petit rabot fait parfaitement l'affaire. la encore tout est assemblé en vissé-collé. On peut se servir de deux des étagères pour assurer l'équerrage et le positionnement lors du montage.

   

On réalise ensuite les découpes des logements des renforts supérieurs, en prenant soin d'être le plus précis possible dans les découpes pour permettre un ajustage exact des renforts en pin de 40X60 mm

   

On fixe ensuite les petites étagères latérales, qui permettent de casser le volume du meuble tout en participant à le rendre rigide. Attention à les fixer de niveau, sinon ça risque de ne pas faire très joli !

 

Après avoir percé les trous de passage des vis, on assemble le fond au bati obtenu en vérifiant toujours l'équerrage horizontal et vertical. Les trois faces visibles du fond sont elles aussi chanfrainées en quart de rond.

 

Le cadre avant :

L'étape suivant consiste en la réalisation du cadre avant amovible. Il faut dans cette partie être très méticuleux, pour éviter la moindre erreur qui nécéssiterais de refaire la pièce. Le cadre est réalisé en tassaux de pin de 50X50 mm assemblés par vissage, équerres et collage. Il est important de réaliser des coupes parfaitement d'équerre, pour éviter un cadre faussé, le plus simple est de faire couper à votre mesure les tassaux là ou vous les avez acheté, leur machine permettant des coupes très propres, sinon, l'utilisation d'une boite à onglets est de rigueur. J'ai dabord collé et vissé le cadre puis j'ai placé les équerres métalliques après séchage de la colle. Celles-ci peuvent se fixer sur le cadre ou pour les perfectionnistes dans un logement réalisé à la défonceuse

   

IL faut ensuite réaliser les feuillures latérales permettant d'insérer le cadre dans le bati et d'assurer ainsi l'équerrage avant du meuble. On pourrait imaginer d'inserer entièrement le cadre, mais cela réduit encore l'accès sous le meuble et rend moins esthétique la façade avant. L'utilisation d'une scie circulaire est impérative et la précision de son règlage délicate...

   

Les portes :

Les portes sont réalisées en contreplaqué de 10 mm, renforcées coté charnières par une bande de contreplaqué de 25 mm collé sur chant, pour une raison pratique: cela permet de fixer sans soucis les charnières et permet de garder l'esthétique générale du meuble. Ces renforts sont également fraisés en quart de rond.

 

Les charnières sont installées après avoir positionné les portes sur le cadre. Il faut réspecter les diamètres de percement pour éviter de faire se fendre le bois ! le perçage doit de faire au milimètre, car la moindre dérive et les portes seront de travers...

   

Le renfort central est collé après la fixation des portes, cela permet de tricher un peu si nécéssaire avec l'équerrage. Il est réalisé en contreplaqué de 25 mm fraisé en quart de rond et d'une petite latte en pin de part et d'autre  

 

J' ai réalisé les poignées de porte dans une chute de contreplaqué, sculptées à la dremel avec une petite fraise ronde. Les portes sont maintenues fermées à l'aide d'un petit aimant fixé sur le montant central.

 

 

Reste encore à faire les percements de fixation du cadre et du plateau supérieur. Ces deux éléments ne sont pas encore à fixer, il faut dabord les vernir et faire les découpes dans la partie supérieure du bati pour le passage des cables et tuyaux de descente et alimentation du bac. Voilà ce que donne le meuble assemblé :

 

La finition :

Il faut maintenant passer la première couche de vernis sur le meuble après l'avoir soigneusement poncé et dépoussiéré; de la qualité de ce ponçage, dépend la qualité de la finition.... Personellement j'ai employé du vernis marine incolore. Pour éviter le collage des éléments démontables, il faut vernir séparement le bati, les portes, le cadre et éventuellement le plateau supérieur. Attention de travailler dans un environnement hors poussière !

 

Après sèchage de la première couche il faut poncer à nouveau le meuble avec du papier de verre très fin ( grain 240 ) ou mieux une éponge à poncer grain fin vendue chez castorama par exemple. Suivant la qualité du vernis, une troisième couche peut-être nécéssaire.

 

On perce ensuite les entrées-sorties de cable. Le percement des liaisons hydrauliques entre l'aquarium et la décantation ne seront réalisées que lorsque la cuve sera positionnée sur le meuble.

 

De la même manière, on perce les trous permettant le passage du tuyau de descente et du tuyau de refoulement, après avoir soigneuseument positionné le bac pour tracer les percements. Il ne faut pas hésiter à laisser du jeu dans le diamètre des trous pour éviter toute tension lors du remplissage du bac.

On peut ensuite mettre en place une goulotte passe-câble. J'ai choisi d'y intégrer les horloges, les prises d'alimentation des différents composants électriques venant du pulseur, le raccordement des sondes de niveau et un combinéde protection différentielle de 30 mA.

     

La potence mobile de fixation de la rampe d'éclairage :

J'ai décidé de faire supporter la rampe d'éclairage par une potence métallique fixée sur la face arrière du meuble. Pour faciliter l'accès à 'aquarium, je me suis dis qu'il serait interressant de pouvoir lever la rampe et après reflexion, j'ai réalisé une potence mobile, qui est mise en mouvement par l'action sur un pédale placée discretement sur le coté du meuble et qui permet le vérouillage de la rampe d'éclairage en position haute lors de l'entretien du bac. Pour fabriquer cette potence mobile, il faut disposer  d'un poste à souder à arc, ou s'adresser à un serrurier qui pourra vous la réaliser facilement. Cette potence est réalisée en tube fer carré de 30mm coulissant dans un tube de 35mm auquel j'ai soudé 4 pattes de fixation. Un fer plat de 20mm et de 8m d'épaisseur et un bout de tube rond de 1/2" forment la pédale de manoeuvre. L'axe est contitué d'un simple boulon de 10 X 60mm. L'axe supérieur est prisonnier d'une fente découpée dans la base du tube de 30mm. La partie basse du tube de 35mm est coupée longitudinalement pour réaliser un rail de guidage. La poignée de bloquage se compose d'un morceau de fer rond de 12mm percé et fileté au 2/3 pour recevoir un boulon de 6mm permettant la manoeuvre. Ce fer rond est simplement glissé dans un percement réalisé dans l'épaisseur du coté du meuble et dans l'axe duquel est ouvert une fenêtre recevant le boulon poignée. Cette potence permet un élévation de la rampe d'environ 25cm ce qui est largement suffisant pour permettre un accès facile au bac.

Le bandeau :

Pour terminer, il ne reste plus qu'à fabriquer le bandeau supérieur, dans le même esprit que le meuble. Il sera réalisé en contreplaqué de 5mm, collé sur du contreplaqué de 12mm ( épaisseur du verre) servant à la fois de support et de renfort. Une simple astuce de positionnement permet le passage des cables des pompes de brassage dans un gorge laissée libre entre deux bandes de contreplaqué de 12mm. Une bande de contreplaqué de 25mm sert de décor et rappelle le style du meuble. Il est judicieux de se faire couper le bois directement  à la mesure lors de l'achat, le reste n'étant qu'assemblage collé.  

  

Les faces latérales et le fond sont directement collées au silicone sur la cuve après un dégraissage du verre avec de l'acétone ou du trichloro.

Attention à laisser dépasser suffisament la bande de contreplaqué de 25mm du bandeau avant, pour lui permettre de recouvrir ceux des cotés

La face avant du bandeau est amovible pour faciliter l'entretien de l'aquarium, elle est fixée par simple emboitement sur la vitre avant et se maintien à l'aide de petits taquets en bois collés sur la face interne du bandeau.

Il suffit ensuite de clouer des petits taquets réalisés en pvc à environ 20cm les uns des autres, pour permettre de maintenir les cables electriques dans la gorge formée par l'espacement des deux bandes de contreplaqué:

Voilà le meuble fini, en position normale, et en position d'entretien :

 


Copyright © 2001/2004 All rights reserved.